SURVIVANCE DES LUCIOLES*

 La beauté n’est pas dans la domination; elle agit là où elle semble être bannie à jamais.

Il nous faut la chercher dans les plis de l’histoire, dans le hors-cadre des sociétés dites développées,

dans la dignité des images encore et toujours inaperçues.

La beauté est une luciole qui apparaît loin des grandes lumières mécaniques, 

dans la pénombre des survivances obstinées du désir.

Pier Paolo Pasolini en a fait sa quête, la raison de son art et de sa vie.

*"Survivance des lucioles" est le titre du livre de George Didi-Huberman sur le thème -métaphore de la disparition des lucioles cher à Pasolini